Concours RP

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Asteroth le Mer 17 Nov - 20:14

Le Courage et la Fierté. Asteroth
Après toutes ces années de sommeil, tout ce temps perdu, j'étais de retour.
Je m'étais réveillé de ce long sommeil.
J'avais du mal à distinguer les premières couleurs du monde,
la lumière m'éblouissait et ma tête était lourde.
Après des heures d'adaptation j'ouvris les yeux.
Je regardais autour de moi ... en me demandant ou-étais-je.
Puis, je reconnu une statut du grand PMLUX.
J'étais bel et bien dans la Cité Blanche des Mages Blancs.
Mais elle avait changée ... elle n'était plus comme avant.
Elle avait été détruite ... Tout ce que je pouvais apercevoir
autour de moi n'était que des ruines d'édifices ou des cadavres au sol.
Mais qu'est-ce qui avait bien pu se passer durant mon sommeil ?
Je n'en avais pas la moindre idée mais je comptais bien rechercher la
cause de ce drame. Je vous avoue qu'au début j'étais triste ...
La haine m'envahissait et ma colère voulait se manifester.
C'était toute ma vie ... Et voir la cité Blanche détruite
me blessa profondément. Je voulais venger mes camarades.

Quelques jours après, je décida de partir à la recherche
de la cause de la chute des Mages Blancs.
J'étais un nomade qui empruntait les rues de la contrée D'Inutopia.
Un peu plus tard, je pouvais apercevoir une auberge. Je m'y arrêta afin de reprendre
mon souffle et d'y passer la nuit. J'entrais dans la demeure puis une domestique
m'interpella. Elle me demanda ce que j'étais venu faire ici.
Je lui répondis que je cherchais un endroit pour dormir et que j'avais
de l'argent. Elle me donna une clef d'une chambre et me montra la direction
de celle-ci. J'installais mes affaires à l'intérieur et j'allais directement me coucher.
Le lendemain, je m'étais levé de bonne heure pour prendre la route.
Je quitta l'auberge et me mis en chemin pour la ville la plus proche.
Après quelques heures de marche je vis un panneau sur lequel était marqué
« La cité Perdue » et ce panneau montrait une direction, je me mis en marche pour
la grande cité des vardens. Une fois arrivé là-bas je demanda immédiatement
l'histoire de la Cité Blanche.

Un garde me racontait que La cité avait été envahit
par des hordes de démons et de non-morts. Je m'éffondrais sur le sol.
Je repensais à tout mes amis ... et le fait de savoir qu'ils étaient mort
m'envahissais de colère. Je repartis en route pour une nouvelle contrée afin d'oublier tout cela.
Les mois passèrent et j'étais devenu un vieux mendiant qui sillonait les routes
pour me nourrir et me rafraichir.
Ma vie n'avait aucun sens. J'avais perdu ce que j'avais de plus cher au monde.
je pouvais bien évidemment rejoindre une autre patrie mais les mages Blancs était
ce que j'avais toujours rêvé d'avoir. Puis j'eu une idée ...
Elle était ma foi folle et dangereuse mais je n'avais plus rien à risquer.
Je me leva, la tête haute. J'étais décidé. Mon courage m'accompagnait.
Je voulais re fonder la Cité Blanche et refaire briller les Mages Blancs
à nouveau. En tant que seul descendant de la lignée des Mages Blancs,
c'était à moi de le faire.

Je parti en route pour La cité phocéenne, ma terre natale.
Je savais que je retrouverais toute la confiance en moi là-bas.
Une fois arrivé, je demanda conseil à mon ancien formateur.
C'est lui qui m'avait tout appris. Sans lui je n'aurais jamais été
ce que je suis. Il m'expliqua que cette quête était d'une extrême
difficulté mais il connaissait mes capacités et je n'abandonne jamais
mes convictions. Je parti recruter des armées de soldats pour
reprendre la Cité aux forces du mal. Une fois chose faite,
nous partîmes en route pour La Cité Blanche.
Après quelques jours de marche nous étions arrivés.
Je me souvenais des tactiques de l'ancien grand stratège Orphal.
J'adorais créer des stratégies et je pouvais enfin
utiliser mes capacités. Ma stratégie faite, je rassembla
tout mes guerriers et leur expliqua ce qu'il fallait faire.
Nous étions prêt, nous nous regroupâmes devant la grande porte.

L'armée attendait mon signal. Je repensais à tout
les anciens grands mages Blancs de mon époque.
J'étais aux commandes de la résistance des Mages
Blancs. Je savais enfin ce que pouvais ressentir
les anciens chefs de guerre comme lanfeust ou
bien Eyanthis.
Mais c'était du passé, il était temps de passer
à l'attaque. J'ordonna à toute l'armée d'envahir
la cité.

La bataille fut rude, les esprits maléfiques
protégeaient les défenseurs. Mais notre courage valait
beaucoup plus qu'une simple protection. Nous remportîmes
le combat. Je sentais l'honneur et la fierté me rejoindre.
Et les esprits de mes anciens compagnons réapparaissaient.
Gimli,Dark,Eden,kayls,Abriel,Clovis,Lanfeust,Orphal,Eyanthis
Jojoler et tout les autres ...
J'étais devenu un homme ce jour-là et la Cité Blanche
pouvait rennaître de ses cendres.

Après cette conquête le Seigneur Asteroth prononça
ces paroles : Le courage et l'honneur nous ont portés
secours mes frêres. C'est grâce à vous camarades que,
aujourd'hui Les Mages Blancs peuvent continuer
à exister. Je ne saurais jamais vous remerciez.
Que la gloire qui jadis envahissait la cité blanche,
revienne ...
Asteroth
Asteroth
Membre du Fan Club de Lanf'

Messages : 1165

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Gimli le Jeu 18 Nov - 21:29

La glace fondait lentement sous le soleil de plomb.
Normal me direz vous? Non.
Non car ce soleil n'était pas apparu ici depuis mille belles années.
L'ancienne "cité blanche" était désormais nommée le Royaume De Glace.
Certains avaient voulus y rentrer mais, depuis 1000 ans, personne n'avait réussi à contrer le sort magnétique qui
empêchait l'accès à la cité.
Toutes sortes de légendes avaient été inventées à propos du royaume de glace, certains disaient qu'un gigantesque dragon de glace aurait puni
ses habitants qui l'avaient provoqués, d'autres que la cité aurait été le point culminant du monde, à l'origine de nombreux phénomènes
plus incompris les uns que les autres.
Seuls quelques uns connaissaient la vérité...Les mages blancs. Tous les autres habitants d'Inutopia de l'époque étaient morts dans le cataclysme.
Mais emprisonnés sous la glace qui leur avait sauvée la vie,les Mages Blancs ne pouvaient rien faire.
Mais aujourd'hui, la glace se mit à fondre.

Il bougea un doigt. Cela faisait mille années qu'il n'avait pas bougé et le simple mouvement de son doigt l'étonna.
Il se souvenait, oui, il se souvenait de tout. Le temps n'avait pas entaché sa mémoire.
Le cataclysme, le sortilège...
La cité blanche allait désormais revivre, il allait retrouver ses compagnons de combat et reprendre son ancienne vie à la cité blanche.
La glace fondait toujours et bientôt, il fut entièrement libéré de son emprise.
Le vent souffla sur son visage et la glaça, à cause des restes de glace qui le gelaient.
Le nain se retourna, s'attendant à des cris de fête pour la renaissance de la cité.
Mais rien n'arriva, le vent continuait de siffler et aucun son humain ne lui parvenait.
Il marcha dans toute la cité, cherchant ses anciens amis, mais tous avaient disparus.
Il était seul.


Il s'approcha de la taverne ou s'était déroulées tant de fêtes, le panneau "MB" finissait de décongeler.
Il s'immunisa contre le froid grâce à sa magie et poussa la glace des murs de la taverne.
Le mur était dans un piteux état... Le temps ne l'avait pas arrangé. Des travaux s'imposaient ici.
Mais avant de penser aux travaux, il devait retrouver ses anciens coéquipiers.
Il posa son regard sur le haut bâtiment devant lui, l'ancien lieu de réunion des Chefs de Guerre de la cité.
Et alors que son regard divaguait, il pensa à quelque chose d'essentiel auquel il n'avait jamais pensé : Comment le monde avait-il évolué?
Depuis tout ce temps, les Legendary Guardians avaient du être anéantis, le grand Dragsnip devait être abattu ou mort de vieillesse,
le monde avait du changer à tel point qu'il ne reconnaitrait rien s'il n'était pas aidé par ses anciens amis.

Pourquoi était-il seul? Pourquoi lui, là, seul contre ce nouveau monde qu'il ne connaissait pas?
De rage, il cogna le mur devant lui.
En plus de se casser le pied qu'il soignerait d'un sortilège, il entendit un énorme bruit, comme une attaque aérienne des fameux orcadiens.


Filog dormait paisiblement quand il entendit un énorme bruit qui le réveilla net.
Il était chargé d'observer le Royaume de Glace, ce royaume que personne n'avait jamais compris.
Cela faisait 700 ans maintenant que les hommes de la cité de Blul observaient le Royaume.
"Inutile, pensait Filog, de toute façon rien a bougé depuis 1000 ans à ce qu'il parait."
Il ouvrait doucement les yeux quand il eut la plus grande émotion qu'il n'ait jamais connu!
Il sauta de joie, hurla, cria "Darrrrnnnnn ça a bougé! Putain ça a bougé!"
-Je t'avais dit d'arrêter l'herbe Fil'"
-viens voir, je te dis que ça a bougé!"
Sceptique, Darnan monta la petite échelle.
Et alors il resta bouche bée. Un bâtiment du royaume de glace s'était écroulé.



Gimli pesta contre sa bêtise, cet éboulement avait du attirer tout le monde, mais, après coup, il pensa que cela pourrait ramener ses amis.
Accroché à son espoir, il reprit courage, et chercha ce qu'il restait derrière le comptoir de la taverne.




Le travail avait été arrêté.Toute la cité de Blul était désormais réunie devant son Roi, Le Roi Hartisl.
Un long discours de prévention était nécessaire pour calmer l'excitation que connaissait la cité après la découverte de ce matin.
Des cris de joie s'étaient répandus partout dans la cité, l'excitation était maximale jusqu'à ce que le roi Hartisl convoque ses concitoyens.

"Mes amis, ne vous réjouissez pas trop tôt. Le royaume de glace a bougé, certes, mais nous ne savons pas encore si nous pouvons y pénétrer.
Et, si nous pouvions, peut être qu'un grand danger nous attend là bas, alors prudence.
Maintenant est le moment de la vérité. Prenez vos armes, nous y allons!"

Des cris de joie résonnèrent encore, fatiguant le roi désormais âgé.Mais il n'allait pas faiblir, c'était LE jour! Cela faisait 1000 ans que
l'on attendait ce moment!
La curiosité lui donna des forces et il demanda ses armes les plus tranchantes.
Et Hartisl et son armée se mirent en route vers le Royaume de Glace.



"Par les douze mille poils de la barbe de Goltor L'intrépide!! Ils m'avaient caché tout ça ces petits saligauds"
Le nain Gimli avait trouvé la réserve officielle de bière des mages leader de l'époque. Elle avait 1000 années.
Gimli fut étonné de trouver des réserves à cet endroit,il y passait tous les jours à l'époque et il n'y avait rien. Apparemment, la réserve
était protégée par un sortilège d'invisibilité à l'époque.
"Je me demande bien ce que ça fait d'avaler de la biere qui a 1000 ans Ahaha, ahahaha, ahahahahahaha AHAHAHAHAHAHAHA"

"Quel est ce rire maléfique que j'entends là?" L'armée d'Hartisl se tenait devant un grand bâtiment, un panneau résidait là, avec une écriture
en Malanga, une langue très ancienne que seul le roi connaissait.
Devant son étonnement, son conseiller lui demanda la signification de ses symboles :
"Ce sont deux lettres en Malanga, il y a un M et un B."
"MB? Qu'est ce que cela veut dire?"
"je ne sais pas, soyez prudents."
"Écoutez, les rires continuent!"
On lisait la peur sur tous les visages de l'armée alors que le terrible rire résonnait de plus belle.


"AHAHAHHHHHAHAHAHAHAHAHHAHAHAH, elle était bonne celle là!"
Le nain continuait son fou-rire, ce rire insupportable et inutile que redoutaient tant les compagnons d'un nain.
Il marchait en se tenant le ventre, toujours hilare, et, en avançant, renversa une chaise. Il fut étonné et son rire s'arrêta net.



Un bruit assourdissant stoppa le rire. La peur se faisait maximale désormais et les plus peureux de l'armée avaient commencé à fuir.
Si le roi n'agissait pas, il finirait seul combattant de son armée, la peur empirait de secondes en secondes.
Il avait combattu des animaux les plus étranges au monde mais même de l'intérieur, il ne comprenait toujours rien au "Royaume de Glace".
Pourquoi ce bâtiment s'était-il écroulé? Quel était ce rire maléfique? Il n'avait jamais rien entendu d'aussi moche.
Il tourna la tête vers trois fuyards qui laissèrent tomber leurs armes pour partir en courant vers leur cité natale de Blul.
Il fallait y aller.
Poussant son cri de guerre, il fonça dans la porte battante, imaginant que la mort l'attendait surement.
Il tomba nez à nez avec un petit animal étrange qui fut tout aussi étonné que lui.
Il était de petite taille, avec une barbe sale et des habits de Mage. Assurément, le roi n'avait jamais rien vu d'aussi hideux.
S'approchant à petits pas,alors que son armée restait dehors toutes oreilles ouvertes, il s'approcha du
petit animal.
"T'es qui toi?"
"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH"
Le roi poussa un cri terrifié, l'animal parlait le Malanga.
Ce Royaume était décidément plus qu'étrange.
"Bon...Bonjour, je suis le Roi Hartisl"
"Je m'en tamponne l'oreille avec une babouche que tu sois le Roi Hartisl ou le cousin du barbier du coin, j'aimerais savoir ce que tu me veux."
"Je visite le Royaume de Glace, tout comme vous, et soyez polis ou je serais contraint de vous faire prisonnier, monsieur."
Le nain retrouva ses bonnes manières.
Il tendit la main au roi :
"Appelle moi Gim, enchanté."
"Enchanté, Gim, pourrais-je savoir ce que tu fais ici?"
"Je cherche mes amis"
"Vos amis?"
"C'est un peu long à expliquer, tu voudrais pas qu'on se tape une binouze chez toi et jte raconte tout?"
"Euh... Pardon?"
"Vous avez de la bière?"
"Oui, suivez moi, je vais vous conduire dans mon royaume pour que vous m'expliquiez vos histoires."
Le roi se tourna vers deux gardes et leur dit :
"Emmenez cet individu au palais, dans ma chambre, ne vous inquiétez pas, il est inoffensif, et préparez un lit et des Bi... des Bimouses!"
Les deux gardes indiquèrent à Gimli de le suivre, et puis, quand ils furent un peu éloignés, l'un demanda à l'autre :
"c'est quoi une bimouse?"
et l'autre répondit :
"Fil, arrête tes questions débiles,comment tu veux que je le sache?"


Le cortège des trois personnes se transforma bientôt en une foule qui voulait voir "l'animal au rire fou" dont on leur avait parlé.
Malgré tout, Gimli put observer les lieux. Qu'est ce que ça avait changé! Il ne reconnaissait rien à rien, des lacs étaient apparus à l'endroit
d'anciennes forets, des arbres avaient poussés à des endroits ou d'anciennes terribles batailles avaient eu lieu. Il se souvint des conquêtes de
l'oubli et des cranes enflammés qui avaient dévastés ce paysage.
Il revoyait ce paysage entièrement détruit ou seuls gisaient les cadavres, aujourd'hui se tenait une gigantesque prairie fleurie ou des animaux
qu'il n'avait jamais aperçu se sustentaient.
"Allez on est bientôt arrivés!"
Arrivés? Gimli se souvint de ce qu'il y avait ici, ce lieu qu'il n'avait jamais pu visiter, la cité de ses anciens alliés :
La cité des Vardens.

Ils continuaient tranquillement leur chemin quand Gimli s'arrêta net. Il resta bouche bée, contemplant ce qu'il avait devant ses yeux.
"Qu'est ce qu'il lui arrive?" chuchota Filog à Darnan.
"Je sais pas, il est bizarre tu sais bien."
Et Gimli restait toujours bouche bée.
Ce qu'il avait devant les yeux étaient tout simplement sublime. Des bâtiments gigantesques dominaient l'ancienne cité Vardens.
Ces immenses bâtiments étaient faits d'une pierre qu'appréciait particulièrement les nains, c'était même leur idole, qu'ils chérissaient,
embrassaient, convoitaient tant. Ces bâtiments étaient faits entièrement en Mithrill.
Et l'émotion fut tellement forte que la légende raconte que Gimli aurait juré sur le nombre de poils pubiens d'Yvan le Terrible, mais cela
n'est surement qu'une légende.

Gimli cria "MITHRIIIIIIIIIIIIILLLLLLLLLLLLLLLL" et commença à courir à toutes jambes vers la cité.

L'animal avait poussé un cri étrange et s'était mis à courir.

"Qu'est ce qu'il a dit?"
"Je sais pas, je crois qu'il a faim."
"Putain mais pourquoi c'est toujours nous qui nous tapons les affaires à la con?"
"Cours et tais toi, Fil."

Gimli tomba raide au milieu du trajet et sa tête s'écrasa sur le chemin poussiéreux.
Après cinq bonnes longues minutes, les deux compères gardes arrivèrent, l'un boitant car il était tombé en s'écrasant un pied avec l'autre.
Ils prirent peur quand ils virent le corps gisant par terre. Les agressions étaient rares en ces temps de paix mais on ne sait jamais.
Ils se dépêchèrent de porter le corps inanimé jusqu'à la cité ou le nain fut pris en charge par le médecin de la cité, un ancien mage qui
guérissait par ses sortilèges.
Le mage l'examina et exprima son diagnostic.
"il est dans un état que je n'ai jamais vu auparavant, il est tout simplement épuisé et il a du avaler quelque chose de pas clair."
Gimli fut transporté sur un des lits de la chambre du palais Royal et se réveilla le lendemain matin, avec un mal de crane terrible.
Il se souvint de sa journée d'hier, le réveil, la bière, le voyage.
"d'ailleurs cette bière... Elle avait un gout bizarre"
Et alors il se souvint du petit logo qui figurait sur le tonneau et cela lui fit tout comprendre.
Il avait avalé de la bière de l'an Feust. L'an Feust fut l'année de la première plantation d'herbes à effets étranges dans la cité blanche,
cette réserve était destinée à Lanfeust, Le Mage leader de l'époque, qui avait ordonné cette plantation.
Des rumeurs circulaient comme quoi Lanfeust fabriquait sa propre bière, un mélange d'alcool et d'herbes en tout genre qui avaient des
conséquences étranges. Gimli n'avait jamais cru ces rumeurs mais aujourd'hui, il comprenait.
L'existence de cette bière n'était restée que rumeur car les réserves étaient protégés par un grand sort d'invisibilité...
"Il avait bien monté son coup...En tous cas je comprends maintenant pourquoi il était parfois bizarre, cette bière c'est une vraie tuerie pour
la cervelle."
Il eut plein de bonnes idées du même genre pour créer des mélanges de bière mais s'avisa rapidement, le plus urgent était d'aller s'excuser
au roi pour son attitude déplorable de la veille.
Il fouilla rapidement la magnifique pièce dans laquelle il se trouvait. De l'or et des diamants incrustés faisaient luire les murs des plus
belles couleurs existantes. "Superbe" Pensa Gimli. Il tourna la tête vers sa table de nuit et découvrit un mot :
"Cher Gimli, bienvenue dans notre cité de Blul, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans cette pièce, tout cela vous appartient, servez
vous."
Tres bien. Il se leva et se dirigea vers l'armoire, découvrit des magnifiques habits luxueux et les enfila.


Le roi réfléchissait, seul, dans sa bibliothèque réservée, il avait posté deux gardes à l'entrée et avait demandé à être seul.
Il vidait les livres de ses rayonnages, la poussière envahissait la pièce, ces livres anciens étaient réservés au roi, qui n'avait pas
vraiment le temps de les lire. Ils restaient donc là à pourrir sur des étagères.
A...D...L voilà! ça devrait être ici.
L'histoire des gaufres Orcadiennes, l'histoire de Tashiro, l'histoire des babouins asexués en Tanzanie...
Non, assurément, il n'y avait pas ce qu'il cherchait.
Il quitta la bibliothèque quand deux messagers s'approchaient.
"Majesté, les recherches que vous avez demandées dans le Royaume de Glace se sont avérés inutiles, nous n'avons rien découvert, mais il y
a peut etre là quelque chose qui pourra vous intéresser, Tenez."
Le Roi tendit la main et prit le livre poussiéreux que lui tendait le garde. Il était à la fois très ancien et très bien conservé.
Il dégagea la poussière et découvra le titre "L'Histoire de la cité blanche, Par Eyanthis".
C'était écrit en Ancien Malanga, une langue que même les rois connaissaient peu, heureusement, Hartisl était cultivé.
Il rentra dans la bibliothèque, posa le livre, il le lirait plus tard, puis ressortit.
Il retourna aux chambres royales.
Il entra alors que Gimli l'attendait calmement. Gimli s'excusa pour son attitude de la veille.
Hartisl répondit "Bien, puisque vous êtes désormais en état de discutailler, je vous propose de vous présenter un peu plus précisément qu'hier!"
"Pour être précis, je suis Gardien Des Portes de la Cité Blanche."
Hartisl bondit de sa chaise "la cité blanche vous avez dit?"
"Oui, blanche, pourquoi?"
"Seigneur Nain, attendez moi là, je reviens dans quelques heures, les serviteurs sont à votre disposition pour vous divertir, nous reparlerons
plus tard!"
Le roi se précipita vers la bibliothèque, il entra, se jeta sur le livre, s'ensuivit une longue lecture du livre d'Eyanthis.




"J'espère que ce recueil atteindra des mains saines, car il contient tous les secrets de la belle cité que je dirige en la compagnie de Lanfeust,
"La Cité Blanche".
Vous trouverez dans ce livre toute l'histoire de notre cité, de son apogée à son déclin."
Eyanthis n'avait pas chaumé. Apprenant la décision de Lanfeust quand au sort qu'il allait lancer, il avait écrit un livre.
Il n'avait plus beaucoup d'espoir mais il espérait que ce livre atteigne un jour les générations futures des Mages Blancs, si certains
arrivaient à survivre au cataclysme. Il avait concentré son mana à protéger ce livre du temps tandis que Lanfeust avait concentré le sien
à lancer le fameux sort de léthargie qui avait duré mille années.
Hartisl survola les chapitres concernant le fonctionnement de la cité, les habitudes, les lois, l'apogée, les récits des batailles, et arriva
au chapitre qui l'intéressait : le déclin.

"Voilà comment notre belle cité a été contrainte de se plonger en léthargie glacée qui entrainera surement son déclin, je ne le sais pas à
l'heure qu'il est.
Alors que la troisième conquête de l'oubli touchait à sa fin, nous assistâmes à un revirement de temps spectaculaire. Le soleil s'en était allé
depuis plus de trois jours quand mon cerveau fut déstabilisé. C'était un appel de mon très ancien ami, Fanatic, qui avait la capacité à me parler
par télépathie. Ce qu'il me dit me donna alors des frissons. Il me compta qu'il était actuellement au sud de notre cité et qu'il assistait à la
fin du monde. Sa voix tremblait, c'était la première fois que j'entendais Fanatic avoir peur, lui, fier devant les armées entières, qui
n'avait jamais faiblit, même proche de la mort, là, il bégayait devant le spectacle effrayant auquel il assistait.
J'entendais sa voix me raconter son histoire auquelle je ne voulais croire, j'entendais cet ami si cher me racontant son histoire alors
qu'il était sur de mourir dans les prochaines minutes. Il me décrivit l'atmosphère terrible qui régnait là bas. Une gigantesque
tempête s'abattait sur tout Inutopia, et à voir ce qu'il y avait à quelques kilomètres de lui, personne ne survivait à ce cataclysme.
Je criais, essayant de lui redonner courage, lui disant qu'il n'allait pas mourir, mais moi même j'étais encore plus paniqué que lui.
Alors il me dit de sa voix la plus grave :
"Eyanthis, Écoute moi. Rends toi dans la salle des clés.J'y ai déposé une incantation qui pourrait te sauver et à la fois mettre
fin au monde, c'est un sort de léthargie complète que je n'ai jamais pu essayer, de peur de me paralyser moi même et tous mes frères avec.
Mais, maintenant que tu n'as rien à perdre, essaye, tu pourras définir le périmètre de glaçage en pensant à l'endroit dans sa totalité.
Eyanthis, je ne te garantis rien, je ne sais pas si tu y arriveras, et si tu y arrivais, sache que la zone pourrait être condamné à rester
glacée jusqu'à la fin des temps..."
J'entendis un terrible vent souffler, et je crus entendre un "adieu" quand la communication coupa.
Je lui rendais un dernier hommage puis me précipitai vers la salle des clés, cette salle auquel personne n'avait accès à part moi et lanfeust.
(Cf page 15 Chapitre Fonctionnement de la cité)
J'étudiais l'incantation, avec Lanfeust à mes cotés. C'était peut-être risqué mais après tout, qu'avions nous à perdre?
Alors la décision fut prise, nous allions tenter. Nous mourrons en ayant au moins un peu d'espoir.
C'est donc à ce moment que je commençais la longue écriture que vous venez de feuilleter si un jour quelqu'un peut lire ce recueil."



Le Roi Hartisl referma le vieux grimoire, il était ému de par sa lecture, mais également d'être l'élu, celui qui avait été choisi par le destin
pour résoudre l'énigme du Royaume de Glace, et même s'il n'y était pas pour grand chose, il était heureux d'avoir réussi.
Gimli était donc un de ces fameux Mages Blancs, leur légende n'était plus à faire, tout le monde les connaissait comme une des coalitions de
mages les plus puissantes à avoir existé sur Inutopia.
Il avait rencontré une légende de son monde! Peut-être même le dernier mage blanc!
Il était heureux, mais une pensée gâcha la fête et l'inquiéta. Il avait appris le secret recherché depuis 1000 ans mais qu'allait-il en faire?
Allait-il prévenir sa cité? Ou simplement garder son secret pour agir discrètement? Il avait découvert le secret ultime des mille dernières
années! Il connaissait tout désormais des mages blancs, ceux qui ont habité la cité blanche que tout le monde appelle Royaume de Glace depuis
des années, il est le seul à connaitre tout, savoir le pourquoi du comment, avoir la réponse à la question que se sont posés des milliers
de gens avant lui, et que se poseront des milliers de gens après lui s'il se tait.
Il hésitait, alors, puisque les Mages Blancs étaient des êtres d'une extrême sagesse, malgré l'attitude déplorable du nain, il se décida
à lui demander conseil.
Il revint dans le lieu ou Gimli était sur le point de s'endormir et lui expliqua ce qu'il avait découvert.
Gimli fut étonné "Les Mages Blancs étaient-ils si oubliés que cela pour que personne ne les connaisse?"
"Oui Seigneur nain, je ne doute pas de votre puissance à l'époque, mais aujourd'hui, pas un seul homme n'a entendu ce nom, je suis le premier,
je suis également le premier homme à connaitre l'histoire du cataclysme qui ravagea le monde, et, malheureusement pour vous, vous êtes pour
l'instant le seul survivant que l'on connaisse."
Gimli sentait désormais un grand poids sur ses épaules.
Il était le seul Mage Blanc survivant, il était le seul homme survivant du cataclysme, le plus vieil homme du monde.
Et surtout, ce qui l'inquiétait le plus, s'il ne retrouvait pas ses amis, il devrait reconstruire seul la cité des Mages Blancs.
Et, à y réfléchir, c'était un acte impossible à accomplir. Il était seul, il n'avait ni pouvoir ni richesse, comment aurait-il pu fonder une
cité? C'était tout simplement impossible. Son dernier espoir résidait en ce roi qui savait la vérité et qui pourrait peut-être l'aider.
"Majesté, puisque ma situation est désormais éclaircie, pourriez vous à votre tour m'éclaircir sur l'état actuel de ce monde que je
n'ai pas fréquenté depuis mille années?"
"Oui, vous êtes ici dans la cité de Blul, elle fut créée sur un champ de ruines, dans un monde à l'époque détruit par le cataclysme, mais
ça, personne ne le sait, et les légendes n'ont jamais trouvé d'explications à la destruction du monde.Je suis le 8eme roi de la cité,
qui a d'ailleurs énormément évolué, comme vous avez pu le constater par notre architecture, nous sommes une cité très avancée technologiquement.
La cité de Blul n'a pas connu beaucoup de batailles, juste quelques unes, il y a pas mal de temps maintenant. Une grande guerre nous avait
opposés à brigands très bien organisés, l'assaut avait finalement été repoussé après deux années de guerre perpétuelle.
Voilà la petite histoire de notre cité, qui est, certes, plus ennuyeuse que celle de la Cité Blanche. Nous sommes désormais en paix depuis
263 ans, et tout Inutopia n'a pas combattu depuis 131 ans."
"Majesté, il faut que je vous raconte une histoire historique pour votre cité, votre histoire est en fait aussi intéressante que la notre.
Vous êtes les descendants principaux des Vardens,ils étaient nos alliés à l'époque."
Gimli raconta toutes les batailles et les anecdotes sur les vardens, le roi notait pour en écrire un livre.
L'entente entre les deux hommes s'étaient bien améliorée, ils étaient devenus amis plus qu'alliés.
Gimli décida de rester quelques jours au palais, avec Hartisl, pour réfléchir à la décision à prendre concernant la diffusion des nouvelles.
Le nain se couchait paisiblement, il y avait du bon dans ce monde de paix et de tranquillité. C'était la première fois qu'il se couchait
sans prendre le risque d'être réveillé en pleine nuit par une attaque guerrière.Le monde avait tellement changé...

Il se réveilla tard, profitant de ses nuits tranquilles. Il se leva et sortit de la pièce. Un seul garde était là. Il le salua en pensant à ce
fait étrange, d'habitude, les gardes étaient toujours deux. Il continua sa route vers la chambre du roi pour lui souhaiter le bonjour quand il
entendit le bruit d'un couteau qu'on sort, derrière lui. Malgré le jour de paix qu'il avait connu, les réflexes vieux de mille années n'avaient
pas changés, il se retourna et joigna ses mains, le faux garde fut tué sur le coup. On l'avait pris pour un débutant, mais on avait cherché
à le tuer...

Des pas approchaient, Gimli se faufila en vitesse dans une pièce parallèle à sa chambre, et en se retournant, il aperçut deux gardes ligotés
et baillonés.
Il lut de la haine dans les yeux de ces pauvres deux gardes. Il attendit que les pas s'éloignèrent puis débâillonna les deux gardes.
"Je ne dirai rien, pas même sous la torture." Prononça tout de suite un garde, avec un air de dégout sur la figure.
"Parlez donc moins fort, crétin." chuchota Gimli.
"Vous vous cachez? Ce n'est donc pas vous qui êtes le commanditaire de ces traitres?"
"Des traitres? Que s'est-il passé?"
"Ils ont assiégé le Palais et ont tué notre roi durant la nuit"
"Quoi??? Mais qui sont ces armées? Je croyais que cela faisant des années que vous n'aviez pas combattu."
"Nous ne savons pas qui ils sont, mais nous n'avons jamais vu une armée aussi puissante, aussi entrainée, et aussi moderne. Ils ont des épées
crachent le feu et volent sur des dragons, ils sont aussi très nombreux, ils sont arrivés par millions, cette nuit, et ont tout détruit jusqu'à
la chambre du roi."
Gimli ne comprenait plus rien. Cela faisait deux siècles que la cité de Blul ne s'était pas battue, un siècle que le monde était en paix
totale, et il suffisait qu'il revienne pour que cela recommence. Il ne voyait qu'une explication : Il était le déclencheur de cette attaque.
C'était lui qu'on était venus chercher. Quelqu'un d'autre connaissait la vérité et voulait anéantir les restes des Mages Blancs.
Qu'allait-il faire seul contre une armée nombreuse, entrainée, puissante, moderne? Toute la cité des anciens Vardens avait été dominée en une
seule attaque... Il ne pouvait rien contre une armée pareille.
S'il ne se battait pas, alors, il allait tenter la fuite.
Il libéra les gardes, et les emmena avec lui, ça lui ferait toujours deux combattants en plus, si un jour il trouvait des armes, pour l'instant
ils étaient inutiles et encombrants, mais peut-être qu'ils seraient utiles, plus tard. Il lui restait peut-être assez de mana pour tenter une
téléportation, mais la distance serait mitigée.
Il commanda aux gardes les mouvements à accomplir et prononça l'incantation, priant pour que leur dernier espoir puisse réussir.
Et cela réussit, les trois survivants furent transportés automatiquement à l'endroit auquel Gimli avait pensé.
Il les avait emmenés sur le chemin menant vers la Cité Blanche. Les rares Bluliens survivants se trouveraient là bas, ceux qui avaient choisis
de s'installer au Royaume de Glace pour y vivre. Son plan fonctionna à merveille. Ils arrivèrent en courant dans le Royaume de Glace et
l'alerte fut lancée, une bataille se préparait, et elle n'allait pas être simple.

Les survivants courageux acceptèrent de combattre, les autres réunissaient déjà leurs affaires pour partir.
Et les courageux furent rares. Les habitants de Glul étaient des habitués de la paix, ils n'avaient jamais connus la guerre.
L'idée de combattre leur paraissait une horreur, tandis que Gimli n'en avait que l'habitude.

Les armées noires étaient bien mieux organisées que ce que pensait Gimli, ce nain qui vivait encore dans son temps. Aujourd'hui, les armées
modernes possédaient des technologies que Gimli ne connaissait pas, et ils avaient facilement repéré sa fuite.
Les préparatifs commençaient également de ce coté.

Le lendemain, les deux armées étaient prêtes.
La petite armée de survivants, dirigée par Gimli, fut réunie sur la place de la Cité, Ancien lieu de réunion des chefs de guerre.
Ils étaient tous prêts à se battre jusqu'à la mort.
Gimli pointa le ciel de sa hache et cria "Qu'ils viennent maintenant! Nous sommes prêts à faire couler leur sang."
Les Bluliens savaient que leur petite armée était beaucoup plus petite que l'armée de la Cité qui, pourtant, s'était fait déroutée
en une nuit à peine. Ils n'avaient pas beaucoup d'espoir de survie.

Dans le palais Royal de la Cité de Blul, un homme buvait un breuvage étrange. Il était habillé tout de noir, et rien que son visage, qu'il
cachait très bien, exprimait une haine féroce.
Il finissait son verre rouge, qui contenait le sang du Roi Hartisl, puis lança :
"Lancez l'attaque."

Des millions de dragons transpercèrent le ciel, les soldats noirs, armés jusqu'aux dents, se dirigeaient droits vers Le Royaume de Glace.

Gimli leva les yeux. Des nuées de dragons et de soldats pointaient vers eux. Il était temps de leur montrer ce qu'il savait faire.
Il s'assit par terre, les genoux croisés. Les Bluliens désespéraient, voilà que leur chef se mettait à faire du yoga alors que les dragons
arriveraient d'une minute à l'autre. Pourquoi avaient-ils suivi cet incompétent qui provoquerait leur mort?
Mais ils changèrent rapidement d'avis. Un éclair transperça le ciel dans un bruit monstrueux, si bien qu'on crut à une catastrophe de la nature.
Un deuxième éclair retentit, et, cette fois, atteint sa cible. Trois soldats tombèrent de leur dragon mort que l'éclair avait frappé et
s'écrasèrent cinq cents mètres plus bas.
Ils avaient peut-être la technologie, mais le Mage disposait de la meilleure des sciences, la magie.
Et, ça, l'armée noire n'avait jamais pu l'apprivoiser ni même la comprendre.
Des centaines d'éclairs déchiraient le ciel. Les dragons tombaient par milliers. Seul, Gimli tenait tête à l'armée noire.
Une pluie de cadavre tombait perpétuellement du ciel, mais Gimli remarquait que la pluie se rapprochait.
Cela continua ainsi pendant quelques instants. Gimli avait encore l'espoir de pouvoir gagner, mais son mana se faisait faible.
Des grands écrasements se firent entendre en plus de la pluie. Les cadavres tombaient maintenant sur la cité. L'armée noire était au dessus
d'eux.
"A l'abri" Hurla Gimli de toute ses forces. Les Bluliens se cachèrent dans les bâtiments avoisinants.
Gimli savait que l'orage allait bientôt se terminer, son mana était bientôt épuisé... Il espérait avoir réduit l'armée noire
jusqu'à pouvoir combattre à armes égales.
Le dernier éclair avait retentit. Gimli sentit ses forces se consumer, il n'avait plus de quoi lancer un seul sort, il avait mis
tous ses espoirs sur l'orage.
Les premiers soldats de l'armée noire se posèrent sur le sol, leur dragon crachant le feu qui brulait trois soldats Bluliens.
Gimli prit sa hache, le dernier combat approchait, le sol était déjà jonché de cadavres. Du sang noir de dragon s'écoulait sur le sol.
Gimli n'avait pas réussi. L'armée était bien trop importante pour les pauvres Bluliens qui mourraient par paquet sous le flot de feu.
L'espoir était mince désormais, mais Gimli continuerait à se battre.
Son hache trancha un crane. Il recula, trois ennemis devant lui.
Il usa son tout petit reste de mana pour les immobiliser tous les trois. Il ne restait plus aucun Blulien à l'horizon, que du noir de l'armée
et le rouge du sang.
C'était fini.
Il se retourna et courut le plus vite possible, vers la sortie de la cité.
Il courrait, il courrait. Il était le dernier Mage Blanc vivant.Le seul homme à avoir vécu avant le cataclysme.
Il courrait encore. Il se sentait seul au monde dans sa course vers la vie.

Et soudain, des météores rouges déchirèrent le ciel, et Gimli s'écroula par terre.
Les météores venaient d'un Immense Dragon Bleu, ce même dragon qui s'approchait vers le corps du nain, retenu par la magie.
Gimli était couché sur le ventre, face contre terre. Il entendit le battement des ailes du dragon qui s'approchait, il se posa juste à coté
de lui. L'armée noire se dirigeait vers son corps.
Le propriétaire de l'immense dragon bleu descendit de sa monture. Il se tint droit devant ce nain minable qui gisait face contre terre.
Et il prononça ces quelques mots :
"Qu'on l'emmène au Château."
Gimli reconnut la voix de Dragsnip. Il n'était pas le seul à avoir survécu au cataclysme.
Il fut solidement attaché à un dragon et le vol commença.

Le vol de Gimli durait depuis maintenant deux jours. Il pouvait voir les paysages superbes. Il essayait de profiter de sa dernière vision de
la belle nature, il pensait que ce serait surement ses dernières heures.Mais son esprit était troublé. Il repensait à toutes ces années aux
cotés des Mages Blancs, aux grands mages leaders qui avaient fait perdurer la cité dans sa réussite, à ceux qui avaient consacrées leur
vie aux Mages Blancs.Il était le dernier espoir de survie des Mages Blancs, et il avait échoué.

Ils entrèrent dans un paysage de vide et de noir. Pas un seul arbre en vue, aucune verdure. Du noir, du noir à perte de vue, il n'y avait que ça.
Et après quelques heures de vol encore, ils arrivèrent.
Gimli reconnut cet endroit. Il y était venu une fois, lors de la bataille du crane enflammé. Il se souvint de cette mémorable bataille
de sorciers qui volaient partout autour de lui. Aujourd'hui, il volait seul vers la mort.
Il vit cette horrible ville. Noire, Vieille, Sale.
La Cité De Dragsnip.

On lui masqua les yeux alors que l'entrée n'était plus très loin.

On lui retira son bandeau quelques minutes plus tard. Il était dans l'endroit le plus répugnant qu'il n'ait jamais connu.
Les murs étaient sales, poussiéreux. Une odeur de mort se répandait partout.
Devant lui, un outil de guillotine ensanglanté.
Il ferma les yeux quelques secondes pour se concentrer et se donner le courage d'affronter la mort.
Il continuait à avancer, les yeux fermés.Ainsi se terminerait la vie du dernier Mage Blanc, et l'humanité ne saurait jamais la vérité quant au
Royaume de Glace et au cataclysme.
Il rouvrit les yeux. Le peu de choses qui lui restaient dans le ventre sortirent directement, il dégueula par terre, tomba à genoux et pleura.
Devant lui, il avait aperçu 22 têtes arrachées : Celles des autres Mages Blancs.
Gimli
Gimli
Ensorcelleur Confirmé
Ensorcelleur Confirmé

Messages : 3106


Famille : Ange de Glace Ange de Glace
Espions :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue180/180Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (180/180)
Sorciers :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue84000/84000Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (84000/84000)

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Eden-Project le Sam 20 Nov - 15:41

Voyant que peu de personnes ont l'air motivé le concours rp, j'offrirais au gagnant 2 allos de son choix!
Eden-Project
Eden-Project
Ensorcelleur Confirmé
Ensorcelleur Confirmé

Messages : 3060
Age : 24


Famille : Ange de Glace Ange de Glace
Espions :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue180/180Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (180/180)
Sorciers :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue51284/84000Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (51284/84000)

http://www.riseoflords.com?seigneur=o03d3npr023c70o

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Eden-Project le Mer 24 Nov - 14:13

3ème série terminée! aucun rp de sera pris en compte après ce post
Eden-Project
Eden-Project
Ensorcelleur Confirmé
Ensorcelleur Confirmé

Messages : 3060
Age : 24


Famille : Ange de Glace Ange de Glace
Espions :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue180/180Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (180/180)
Sorciers :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue51284/84000Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (51284/84000)

http://www.riseoflords.com?seigneur=o03d3npr023c70o

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Eyanthis le Jeu 25 Nov - 15:05

Désolé, j'avais une demi page mais pas eu le temps de terminer Sad
Eyanthis
Eyanthis
Enchanteur Débutant
Enchanteur Débutant

Messages : 879
Age : 34


Famille : Ange de Feu Ange de Feu
Espions :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue180/180Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (180/180)
Sorciers :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue84000/84000Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (84000/84000)

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Eden-Project le Jeu 25 Nov - 16:48

tant pis Wink
Eden-Project
Eden-Project
Ensorcelleur Confirmé
Ensorcelleur Confirmé

Messages : 3060
Age : 24


Famille : Ange de Glace Ange de Glace
Espions :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue180/180Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (180/180)
Sorciers :
Concours RP - Page 2 Left_bar_bleue51284/84000Concours RP - Page 2 Empty_bar_bleue  (51284/84000)

http://www.riseoflords.com?seigneur=o03d3npr023c70o

Revenir en haut Aller en bas

Concours RP - Page 2 Empty Re: Concours RP

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum